Identifying the gene(s) that allow tigriopus californicus to survive under thermal stress

Christabel Chan, Sabrina Pankey, Morgan Kelly

Abstract


The copepod species, Tigriopus californicus, is one of the most thermally adaptable species in the biosphere. They have been found in tide pools from the coast of Alaska down to the coast of Southern California. However, as all other organisms have limits, the T. californicus are only able to tolerate temperatures up to 34ºC. By comparing gene expression between specimens exposed to high temperatures and those expressed to optimal temperatures, we identified the genes responsible for conferring tolerance to increasing temperatures. After testing gene expression between copepods at 20ºC and at 34ºC, we have determined that both the hsp70 gene and the toll-like receptors of the T. californicus play a role in tolerance to temperature variance.

L’espèce copépode, Tigriopus californicus, est une des espèces les plus thermiquement adaptables de la biosphère. On les trouve dans les bâches depuis la côte de l’Alaska jusqu’à la côte sud de la Californie.
Toutefois, comme tous les autres organ¬ismes, les Tigriopus californicus ont des limites et ne peuvent pas tolérer des températures supérieures à 34oC. En comparant l’expression génétique entre les spécimens exposés à des températures élevées et ceux exposés à des températures optimales, nous avons identifié les gènes responsables de la tolérance à des températures en hausse. Après avoir testé l’expression génétique entre les copépodes à 20oC et à 34oC, nous avons déterminé que le gène hsp70 et les récepteurs de type Toll du T. californicus jouent tous deux un rôle dans la tolérance aux variations de température.


Keywords


Tigriopus californicus; genetics; thermal stress; climate change

Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.13034/CYSJ-2014-025

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2015 Journal of Student Science and Technology