The Golden Fleece: Innovative Ways to Clean up Oil

Preston Lim, Kais Khimji

Abstract


Companies and governments around the world have historically used bioremediation, dispersants or controlled burns to clean up oil spills. However, more innovation is evidently required to adequately combat oil spills. According to Christopher Haney – the chief scientist for Defenders of Wildlife – 75% of the oil from the BP Gulf Oil spill still remains in the Gulf environment. Recently, the Philippine government and companies like Tecnomeccanica Biellese have experimented with hair and wool in an effort to make this process more effective and efficient. This project compared the ability of various materials to absorb oil and involved modeling a machine with real-world applications. Paper towel, cedar wood, hair, and wool were tested for oil absorptivity based on changes in weight after being placed in beakers with varying amounts of oil and water. The most absorptive material, wool, was applied to a number of conceptual designs to fight oil spills. Our solution involved making an oil skimmer that would be able to absorb and collect the oil so that it could be reused. The skimmer features a conveyer belt on which wool has been attached. The conveyer belt passes over oil, allowing the wool to absorb the oil, and carries the soaked wool through two wringers. The oil is collected in a plastic container. The skimmer is innovative, experimentally successful, and holds the potential to better fighting oil spills in the future.

 

Dans le passé, les entreprises et les gouvernements à travers le monde ont fait appel à la bioremédiation, aux dispersants ou au brûlage contrôlé afin de nettoyer les déversements de pétrole. Cependant, des méthodes de gestion et d’intervention innovatrices sont évidemment requises afin de lutter les déversements d’hydrocarbures. Conformément à Chrisotpher Haney, le scientiste-chef de l’organisation américaine Defenders of Wildlife, 75% du pétrole dû au déversement d’huile dans le Golfe du Mexique repose toujours dans les environs du Golfe. Récemment, le gouvernement philippin et les entreprises tel Technomeccanica Biellese ont mené des expériences avec certains matériaux afin de rendre le processus d’opérations plus efficace. Ce projet comparait la capacité d’absorption d’huile de divers matériaux ainsi que la modélisation d’une machine vis-à-vis des applications du monde réel. La capacité d’absorption d’huile du cèdre, des serviettes en papier, des cheveux et de la laine fut comparée par rapport à leur variation de masse après avoir été placée dans des béchers avec différentes quantités d’huile et d’eau. Le matériel le plus absorbant, la laine, fut ensuite appliqué à certains modèles conceptuels pour lutter contre les déversements d’huiles. Notre solution consistait à concevoir une écumoire d’huile qui serait capable d’absorber et récupérer le pétrole afin qu’il puisse être réutilisé. L’écumoire dispose d’une bande sur laquelle la laine y ait adhéré. La bande transporteuse passe au-dessus de l’huile permettant à la laine d’absorber l’huile, et amène la laine imbibée à travers deux essoreuses. L’huile est ensuite recueillie dans un récipient en plastique. Cette écumoire est une méthode innovatrice, a du succès expérimental et détient le potentiel de mieux combattre les déversements de pétrole dans le futur.


Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.13034/cysj-2013-005

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2015 Journal of Student Science and Technology